Difficile d’échapper aux polémiques sur « l’écriture inclusive » qualifiée tour à tour de « péril mortel », de « procédé à visée totalitaire », de « négationnisme vertueux »…

Mais d’abord, qu’est-ce que c’est « l’écriture inclusive » ? Depuis quand l’expression est-elle apparue ? Pourquoi le débat s’est-il focalisé sur le point médian alors que le langage inclusif recoupe de nombreuses modalités dont certaines sont déjà bien en usage (accord des noms de métiers, accord de proximité, double flexion, etc ?) Un épisode pour mieux comprendre la teneur des débats en cours, ce qui fait consensus, ce qui fait polémique et pourquoi.


LES INVITÉ·E·S

Julie Abbou, Linguiste, Directrice de la revue GLAD – Revue sur le genre, le langage et les sexualités ; chercheuse post-doctorante à l’Université de Paris.

Pascal Gygax, Psycholinguiste, chercheur, Directeur de l’équipe de Psycholinguistique et Psychologie Sociale Appliquée, Université de Fribourg, Suisse


LES RECOMMANDATIONS

La reco de Julie : He-Yin Zhen, La Revanche des Femmes. https://editionsasymetrie.org/ouvrage/la-revanche-des-femmes/

La reco de Pascal : Eliane Viennot « Non le masculin ne l’emporte pas sur le féminin ! » https://www.editions-ixe.fr/catalogue/non-le-masculin-ne-lemporte-pas-sur-le-feminin/

La reco de Laélia : « Ecriture inclusive : un premier bilan de la controverse » de C. Benzitoun, A.-C. Simon et Pascal Gygax :  https://theconversation.com/ecriture-inclusive-un-premier-bilan-de-la-controverse-147630


RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉPISODE

Les travaux de Julie Abbou

· « La langue est-elle toujours un lieu de lutte féministe ? De la contrefaçon sémiotique à la libéralisation »  : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-03041815

· « (Typo)graphies anarchistes. Où le genre révèle l’espace politique de la langue » : https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01954632

· Un entretien avec Julie Abbou, Aron Arnold, Maria Candea et Noémie Marignier « Qui a peur de l’écriture inclusive ? Entre délire eschatologique et peur d’émasculation » : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01779800

Les travaux de Pascal Gygax

· Avec Ute Gabriel et Elisabeth A. Kuhn « Neutralising linguistic sexism : Promising but cumbersome ? » https://journals.sagepub.com/doi/10.1177/1368430218771742

 · « Le masculin et ses multiples sens. Un problème pour notre cerveau… et pour notre société » https://savoirsenprisme.com/numeros/10-2019-les-nouvelles-formes-decriture/le-masculin-et-ses-multiples-sens-un-probleme-pour-notre-cerveau-et-notre-societe/

· Avec Sayaka Sato, Anton Öttel, Ute Gabriel « The masculine form in grammatically gendered languages and its multiple interpretations : a challenge for our cognitive system » https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0388000120300619?via%3Dihub

Autres références

Une bonne synthèse des différentes techniques de rédaction inclusive :

Daniel Elmiger, « Binarité du genre grammatical – binarité des écritures ? », Mots. Les langages du politique [En ligne], 113 | 2017 URL : http://journals.openedition.org/mots/22624.

Anne Abeillé, Aixiu An et Aoi Shiraïshi, « L’accord de proximité du déterminant en français », Discours [En ligne], 22 | 2018, URL : http://journals.openedition.org/discours/9542

Exploration humoristique de la question par Tiphaine D. : La Pérille Mortelle : https://journals.openedition.org/glad/1489

Lien vers une bibliographie complète et actualisée au sujet de l’écriture inclusive et des dénominations genrées des êtres humains :https://osf.io/p648a/?view_only=a385a4820769497c93a9812d9ea34419


CRÉDITS

Parler comme jamais est un podcast de Binge Audio animé par Laélia Véron avec la collaboration scientifique de Maria Candea, enseignante-chercheuse à l’université de Paris 3 et réalisé en partenariat avec les Éditions Le Robert. Cet épisode a été enregistré en octobre 2020 dans les studios de Binge Audio à Paris. Réalisation : Adel Ittel El Madani. Générique : Thomas Oger. Production : Marika Mathieu. Edition : Sirine Azouaoui. Identité sonore Binge Audio : Jean-Benoît Dunckel (musique) et Bonnie El Bokeili (voix). Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.